Mouvement social et luttes

OPHLM 05 vs LOCATAIRES: un rendez-vous chiatique…

Pour suivre cette affaire, voir nos articles

Une délégation d’une trentaine de locataires venus de tous les quartiers de Gap devait être reçue par la directrice Madame Pastor… Pas de bol, elle avait une sciatique et on sait à quel point c’est chiatique ! Tout comme l’était la réunion animée par la direction de la gestion locative ou la surdité et le mépris ont plus souvent fait office de réponse qu’une véritable écoute des résidents.

Entrée de la délégation des locataires. (© copyright Leo Artaud)

Aucune marge de négociation collective n’était accordée aux agents de la direction et « le cas par cas » a été choisi d’entrée pour traiter le problème du décompte des charges mais pas que… Manque de gardien, d’entretien etc… étaient également dans les revendications des habitants en colère.

Ce qui paraît étonnant est que ce « cas par cas » est possible à traiter mais la demande d’envoi du détail du décompte est impossible individuellement… Va comprendre ! Dans l’ensemble, les locataires ont eu le droit à une directrice de la gestion locative hésitante, une collaboratrice agressive et qui s’est finalement fait remettre à sa place à force d’autoritarisme surjoué et un responsable technicien plus connaisseur du parc HLM que de ceux qui y logent.

Réunion dans la salle Emile Didier de l’OPHLM 05 (© copyright Leo Artaud)

Le responsable technique, sûr de son fait et un chouilla méprisant indique que la loi interdit de dépasser le seuil des 19 °, ce qui est faux. En effet, le législateur a prévu des exceptions pour les personnes âgées, fragiles et les enfants en bas âge (Articles : de Art. R. 241-25 à Art. R. 241-29). Mais de toute façon… Seuil ou pas, la mauvais isolation des immeubles le rend inefficace. Et la question n’est pas vraiment là… C’est ce qui a marqué cette réunion: les réponses ne correspondaient pas vraiment aux questions. La dame « agressive » a d’emblée écartée la possibilité que le Conseil départemental, la Préfecture ou la Mairie pouvaient y faire quelque chose… Jean-Marie Bernard, Martine Clavel, Roger Didier… Faites gaffe si vous la contredisez, elle est pô commode !

Bref… Vous l’avez compris: Cette réunion était une mascarade destinée à diviser les locataires et n’apporter aucune réponse collective concrète. D’autres affirmations ont été faites par les représentants de l’OPHLM assez étonnantes, notamment sur la gestion de la rénovation des quartiers et sur les budgets disponibles mais, ça demande quelques vérifications et nous aurons l’occasion d’y revenir avec des faits précis. Dans l’ensemble, on a tout de même l’impression que la direction gère du bien locatif et oublie un peu l’humain dans cette affaire. Une proposition d’un autre rendez-vous limité à 10 personnes avec Madame pastor a, malgré tout, été acté (On ne connaît pas les détails de cette rencontre à l’heure où nous publions)

Prochain rendez-vous de la délégation, le 3 juillet avec Roger Didier, le maire de Gap. à 16 heures aux campus des 3 fontaines.

A suivre…

Leo Artaud

Print Friendly, PDF & Email

1 réponse »