Mouvement social et luttes

Maintenant « le Monde d’apprêt… »

Comme chacun sait, avant de refaire le monde il faut le préparer, sinon ça ne tiendra pas. Les Initiatives ne manquent pas et Gap n’est pas en reste et participe à sa manière et son échelle.

Samedi 27 avait lieu deux rassemblements ayant pour objectif de contribuer au « Monde d’après »… . Le premier organisé par le réseau « plus jamais ça » (Voir notre article sur le sujet) devant le Centre social du quartier Beauregard, le second au Rond-point des 3 fontaines contre « La réintoxication du monde » (voir notre article)

Session de travail réseau « Plus jamais ça! » (Leo Artaud)

Ces rendez-vous politique s’ajoutent à toutes les autres initiatives, notamment les visioconférences qui regroupent des organisations diverses: ATTAC, CGT, FSU, SUD-Solidaires, Alp’ternatives, Collectif Solidarités Citoyenne Briançon, Union communiste libertaire 04/05, Jaunes toujours !, Nous toutes 05, Intersanté des Alpes du sud, Printemps heureux, La Mutuelle de France Alpes du sud, Ensemble !, La France Insoumise, le PCF…. et des citoyens non encartés, non partisans.

« Plus jamais ça ! »

« Le monde d’avant construit sur la course au profit et la précarité doit laisser place à un monde de partage et de respect de la vie dans nos territoires ruraux » est la revendication principale de ce mouvement national. Il s’agissait donc de débattre du comment y arriver, quelles sont les priorités… Hausse des minima sociaux et des bas salaires, gratuité des transports, notamment, scolaires, gratuité de la restauration collective (écoles) pour les personnes en situation de pauvreté et de précarité etc. Tout au long des mois à venir, plusieurs rendez-vous seront proposés à la population pour faire avancer le schmimblik.

Quelques images:

« Contre la réintoxication du monde »

(Reportage et photos de Julien Royer)

(© copyright Julien Royer)

Il faut se secouer!!

Ce samedi avait lieu partout en France des pique-niques résistants des jours heureux. L’idée a été lancée par le Conseil National de la Nouvelle Résistance (CNNR), le but était d’organiser des pique-niques partout sur le territoire national pour dire non au monde d’avant, dire stop à la société consumériste et de lutter pour la sauvegarde de la planète! Mais qu’en était-il à Gap? 

(© copyright Julien Royer)

Le collectifs « Ras le rallye » a bien reçu l’appel du CNNR et a décidé d’organiser son “pique-nique résistant” sur le rond point des 3 fontaines à Gap. Au programme, le fameux pique nique ainsi qu’une plantation de plants de légumes (Poireaux, tomates, courges, etc…). L’idée étant de montrer la voie pour un potager urbain dans la ville de Gap.

Planter, semer… Partout dans la ville. (© copyright Julien Royer)
(© copyright Julien Royer)

Lors de cette plantation citoyenne nous avons posé quelques questions au mouvement « Ras le rallye » :

Lors de vos précédentes manifestations vous avez axé plutôt votre lutte contre le rallye Monte-Carlo et le Tour de France, ne serait-il pas plus judicieux de centraliser votre combat sur les moyens de transports (voiture, cargo, avions, etc…), qui nous semblent beaucoup plus polluant ?

Nous avons choisi de nous appeler “Ras le Rallye” pour l’image qu’il représente, l’argent, la pollution, le tout poussé à l’extrême. Bien sur que nous luttons contre tous les moyens de transports polluants! Nous sommes aussi investis sur d’autres luttes comme la ferme des 1000 cochons dans le Champsaur ou bien les canons à neiges sur les pistes de ski. Le rallye est une toute petite partie du problème mais si nous ne sommes pas capables d’arrêter cette hérésie, nous n’arriverons pas plus à passer à sauver la planète!

Ne faut-il pas plus sensibiliser les gens sur les moyens de transports polluants?   

Cela fait des années que nous alertons sur ce sujet la et cela ne bouge pas! La preuve regarder le programme écologique de René Dumont candidat à la présidentielle de 1974, il alertait déjà sur les différents problèmes écologiques. Depuis personne n’as pris en considération l’ampleur du problème du réchauffement climatique et les efforts que nous devons tous faire pour sortir de ca!   

Programme de René Dumont pour l’élection présidentielle de 1974 (photo de Julien Royer)

Quels sont vos projets pour l’avenir?

Nous voulons amener une dynamique et que ce genre d’événement se multiplie dans tout le département. Nous continuons de plancher sur un projet au Quattro où nous voulons réunir  les élus, les organismes d’état, les associations et les citoyens afin d’instaurer un dialogue sur le problème du réchauffement climatique et tout ce qui en découle.

Malgré la présence de seulement une quinzaine de personnes, ce pique nique résistant fut une belle initiative. Mais quand sera-t-il du côté du maire Roger Didier, laissera t’il faire des plantations sur le domaine public? Si oui nous verrons peut être la naissance d’un grand potager urbain à Gap! Une belle idée qui montre la voie pour une alimentation locale et pour refaire du lien social.  

Julien Royer

Print Friendly, PDF & Email