Dernière minute

Agenda social: Pique-nique résistant, potager libre, manifs…

Plusiseurs rendez-vous revendicatifs sont annoncés pour les prochains jours:

Samedi 27 juin à 10 heures prposé par le collectif « Plus jamais ça »

Urgence sociale dans les Hautes Alpes !

samedi 27 juin / 10h / devant le centre social de Beauregard

une rencontre proposée par Le réseau “Plus Jamais ça 05” 

Communiqué:

« Notre constat, issu d’une présence active sur le terrain, est sans appel : la crise sanitaire engendre une vague de pauvreté d’une ampleur sans précédent. Le “monde d’avant” construit sur la course au profit et la précarité doit laisser place à un monde de partage et de respect de la vie dans nos territoires ruraux. Il faut répondre à l’urgence et permettre à chacun de manger, se loger, se soigner, avoir accès à l’énergie dans une dignité retrouvée. Pour financer ces mesures, “l’argent magique” existe. Il suffit d’aller le chercher au bon endroit. 

Notre réseau, qui regroupe de nombreux-ses citoyen-ne-s et une quinzaine d’organisations des Hautes-Alpes, propose aux citoyens-nes d’élaborer sous forme de pétition ou de Référendum d’Initiative Citoyenne, une liste d’orientations prioritaires à la suite de la pandémie Covid-19. Notre réseau a déjà établi quelques propositions comme base de réflexion. Elles tentent d’articuler urgence climatique, démocratique et sociale. »

Samedi 27 juin à midi: Au Rond-Point des trois Fontaines (celui de la Mairie du haut) une opération de plantations est proposée pour « potager la ville ». Entre « Les incroyables comestibles » et « Les potagers libertaires » l’action veut mettre l’accent contre « la réintoxication du monde » . Un pique-nique résistant est également au programme et proposé au niveau national par le collectif CNNR

© copyright Julien ROYER

Mardi 30 juin à 13h30 devant le Conseil départemental:

Mardi 30 juin à 19h30, la CGT inter santé et FO appellent à un rassemblement devant l’hôpital de Gap:

Communiqué

Le 16 juin 2020  les personnels hospitaliers, associatifs, médico-sociaux  étaient dans la rue avec leurs revendications pour un meilleur système de santé.

Dans toute la France et y compris à Gap, la  journée d’action a été une réussite avec le soutien des citoyens qui en ont compris l’enjeu et nous souhaitons les remercier.

Les personnels ne décolèrent pas ! Le gouvernement a fait des promesses qui à l’heure d’aujourd’hui sont loin d’être satisfaisantes. Il est question de 6 milliards d’euros mais largement insuffisants pour revoir notre système de santé et y compris nos salaires.

C’est la raison pour laquelle Mardi 30 juin, les syndicats CGT et FO du CHICAS seront à nouveau dans la rue et porteront les mêmes revendications : 

  • Emplois,
  • Reconnaissance de nos qualifications et compétences,
  • Reconnaissance de la pénibilité (secteur privé, associatif et public)
  • Fin de l’hôpital entreprise dès demain,
  • Réforme de notre système de santé en mettant le patient en priorité pour un meilleur accueil et une meilleure  prise en charge.

Retrouvons  NOUS  tous mardi 30 juin à 19h30 devant le parvis du CHICAS site de Gap.

Autre rendez-vous à ne pas manquer: Mardi 30 à 17h00 devant le siège de l’OPHLM (Boulevard Pompidou) pour la rencontre entre les locataires et la directrice Me Pastor.

Print Friendly, PDF & Email