Météo

Météo gapençaise du 09 juin 2020-Alerte orage

Ce 9 juin, le temps est maussade et en dent d’scie… Avec un petit vent du sud, la matinée sera agréable jusqu’à l’arrivée vers 11h00 d’un vent ouest-nord-ouest qui viendra avec sont lot d’orages et de possibles grêles. Toute l’après-midi sera sous le signe de la vigilance et des vents tournants et venant du sud-est vers 17h00 devraient calmer un peu les choses. Les températures seront fraîches et varieront entre 10 et 15°. Une alerte orage est signalée par Météo-France.

« Bas les armes !« , ce livre est écrit par la première lauréate du prix Nobel de la Paix: Bertha Von Suttner, née le 9 juin 1843. Enfant de l’aristocratie austro-hongroise militaire, elle va se lier d’amitié avec Alfred Nobel qui créera le prix de la paix en pensant à elle. Résumer sa vie est difficile mais on peut dire qu’elle a influencé la création du tribunal d’arbitrage de la Haye et fut une pacifiste sans compromis. Éprise de liberté, elle en fera plus à sa tête qu’aux codes que sa condition sociale lui imposait.

Elle avertit sur les risques de guerre mais mourut d’un cancer une semaine avant l’assassinat de l’archi-duc François-Ferdinand d’Autriche qui déclenchera la première guerre mondiale. Peu connue en France en dehors des cercles militants, Bertha Von Suttner, journaliste, écrivaine, militante infatigable pour la paix a été un esprit libre et sans concession. Stephan Sweig lui rendit hommage en 1917 lors du Congrès international des femmes pour la compréhension entre les peuples à berne. Un astéroïde porte son nom et son effigie figure sur les pièce de 2 euros autrichien après avoir été sur les billets de 1000 shilling.

Bertha Von Suttner

Elle fut reçut par Roosevelt et eut aux états-unis un franc succès. Nombre d’écoles, de rues portent son nom en Allemagne, Autriche, Hongrie et, étonnamment est peu citée en France alors que son influence sur la cause pacifiste est énorme.

Print Friendly, PDF & Email

Catégories :Météo