Météo

Météo gapençoise du 30 mai 2020

Nous sommes dans la 22ème semaine et, nous dit-on, le 151ème jour de l’année… C’est vrai? Faux? Relatif? On vous laisse juge !

Le jour se fait voir à 05h54 et ira se faire voir ailleurs à 21h12… Là encore… Il faut mieux vérifier par vous-même !

C’est, selon le calendrier républicain (ce calendrier qui n’a pas fait long feu) le jour de la fraise. Bonne fête à tous les fraiseurs !

Fraiseur (ressource web)

Le 30 mai 1943, Maurice Druon et Joseph Kessel, dans un petit hôtel de la banlieue sud-est londonienne, écrivent les paroles française de ce qui deviendra « Le chant des partisans » (originellement appelé « La marche ») en compagnie de Germaine Sablon qui possède un feuillet. Composé sur des paroles russes en 1941 par la musicienne Anna Marly, Le thème musical sifflé est déjà utilisé par la BBC comme indicatif d’une émission « Honneur et patrie », dirigée par André Gillois et deviendra un signe de reconnaissance dans les maquis.

Le choix de diffuser la mélodie en « sifflée » a eu pour but de rester audible malgré les brouillages des ondes. Les paroles seront apportées, clandestinement, sur le sol français en juillet 1943 par Emmanuel d’Astier de la Vigerie et Jean-Pierre Lévy et sera publié par le n°1 des « Cahiers de Libération ». Le manuscrit original est conservé au Musée national de la Légion d’honneur et est classé Monument historique.

Pour la petite histoire dans la grande, Germaine Sablon avait noté dans la première version « Le cri sourd du hibou » qui devint « Le vol noir des corbeaux ».

Anna Marly en raconte l’histoire…

« Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne ?
Ohé, partisans, ouvriers et paysans, c’est l’alarme.
Ce soir l’ennemi connaîtra le prix du sang et les larmes.

Montez de la mine, descendez des collines, camarades !
Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades.
Ohé, les tueurs à la balle ou au couteau, tuez vite !
Ohé, saboteur, attention à ton fardeau : dynamite…

C’est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères.
La haine à nos trousses et la faim qui nous pousse, la misère.
Il y a des pays où les gens au creux des lits font des rèves.
Ici, nous, vois-tu, nous on marche et nous on tue, nous on crève…

Ici chacun sait ce qu’il veut, ce qu’il fait quand il passe.
Ami, si tu tombes un ami sort de l’ombre à ta place.
Demain du sang noir sèchera au grand soleil sur les routes.
Sifflez, compagnons, dans la nuit la Liberté nous écoute…

Ami, entends-tu ces cris sourds du pays qu’on enchaîne ?
Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
Oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh… »

Ici, interpreté par Germaine Sablon:

Vous noterez les petites différences avec la version finale…

La Météo !

Après les chutes de grêles d’hier, le calme revient dans le ciel gapençais. Entre nuages et éclaircies, quelques gouttes pourraient tomber. Cependant, méfiance en fin d’après-midi… Les températures varieront en 10 et 20 °

Print Friendly, PDF & Email

Catégories :Météo