Mouvement social et luttes

Samedi 16 mai: Libérez les masques !

Après la mobilisation de l’initiative Bas les masque ! C’est un nouvel appel national qui est lancé: Libérez les masques !

L’objectif est d’organiser en petits groupes ou individuellement, des actions simples et visibles dans toutes les villes de France ce samedi 16 mai. « Avec des blouses blanches, des pancartes, banderoles, slogans, des casseroles, sans hésiter à le faire sous le cri de ralliement « Bas les Masques!« .

C’est un appel citoyen dont chacun peut s’emparer, faire des images, des vidéos… et les relayer sur la page Facebook. Ça peut être une petite action symbolique avec les moyens du bord.

Si les initiatives libres existaient avant, il semble que cette crise les multiplie. Et si c’était ça la voie nouvelle de l’action politique noble? De nombreux militants et même certaines organisations suivent de plus en plus ces mobilisations sans chercher à faire de la récupération. C’est un mouvement de société qui a toute notre attention, puisque vous l’avez compris, notre média aime la liberté ! Nous suivrons donc cette affaire avec intérêt… et curiosité saine.

Communiqué:

Notre santé n’est pas une marchandise : invitation à des actions partout en France samedi 16 mai.

Pendant ces deux mois de confinement et de crise sanitaire, nous pensions que toutes les bornes avaient été dépassées. Nous nous sommes trompé.e.s.
Alors que plus de 26 000 personnes sont décédées du Covid-19, la grande distribution a lancé depuis début mai la mise en vente de plus de 100 millions de masques chirurgicaux – sur les 515 millions annoncés.


La marchandise se monnaye autour d’un euro pièce parfois même en barquette sous cellophane. Les prix ont parfois augmenté de 500% entre janvier et aujourd’hui et certains supermarchés réservent la vente uniquement à leurs clients munis d’une carte de fidélité.

Nous avons eu droit à la « propagande de guerre » du gouvernement, voici venu le temps des profiteurs de guerre.
Le business as usual du système néolibéral n’a aucune limite.

Nous sommes consterné.e.s.
Nous sommes dégoûté.e.s.
Nous sommes indigné.e.s !
En tant que professionnel.le.s de la santé, en tant que travailleur.euse.s de tous les secteurs, en tant qu’êtres humains.

« Où étaient ces masques quand nos médecins, nos infirmiers, nos pharmaciens, nos chirurgiens-dentistes, nos masseurs-kinésithérapeutes,nos pédicures-podologues, nos sage-femmes, mais aussi tous nos personnels en prise directe avec la maladie tremblaient et tombaient chaque matin ? » demandent les présidents des sept ordres professionnels (http://www.ordre.pharmacien.fr/content/download/500436/2275475/version/2/file/CP-CLIO-santé-masques.pdf).

Où étaient ces masques pour les millions de salarié.e.s contraint.e.s de travailler avec des précautions sanitaires insuffisantes?


Où étaient les masques pour les personnes précaires et vulnérables et pour l’ensemble de la population que l’État a pour obligation de protéger ?

L’attitude indécente de la grande distribution ne fait pas oublier les mensonges et manipulations du gouvernement.
Après des consignes erratiques sur son utilité pour le grand public, il annonce maintenant qu’il va falloir vivre avec ce virus, que le port du masque est obligatoire dans les transports sous peine d’amende de 135 euros et rejette pourtant toute proposition de gratuité des masques.
L’enjeu des masques est le symbole de l’hypocrisie des gouvernements, de ce système qui sacrifie nos vies au nom des logiques financières.

NOUS DISONS STOP !

Pendant deux mois nous avons encaissé sans broncher les épisodes de ce mauvais feuilleton. Maintenant, l’heure est proche pour les responsables de rendre des comptes : qu’ils commencent déjà par RENDRE LES MASQUES !

L’INVITATION EST LANCÉE, PARTOUT EN FRANCE, SAMEDI 16 MAI, À ORGANISER UNE MULTITUDE D’ACTIONS DE SOLIDARITÉ POUR PARTICIPER À LA LIBÉRATION DE TOUS LES MASQUES !

Samedi 16 mai, toute la journée, l’invitation est lancée pour participer à la libération des masques que l’État n’a pas jugé bon de stocker après avoir tardé à les faire fabriquer.

À l’image de ce kiné du Morbihan qui est allé, seul, lundi 4 mai, mendier des masques devant un supermarché, inventons notre action, faisons passer le message : LIBÉREZ LES MASQUES ! RENDEZ LES MASQUES ! ARRÊTEZ DE JOUER AVEC NOS VIES ! FAITES TOMBER LES MASQUES !

Que ce soit par petits groupes (10 personnes maximum), ou individuellement mais toujours dans le respect TOTAL des règles sanitaires et des gestes barrières.

Avec des blouses blanches, des pancartes, banderoles, slogans, des casseroles, sans hésiter à le faire sous le cri de ralliement « Bas les Masques! « 

Faisons passer notre message solennellement, par des déclarations.

Applaudissons les caissièr.es et les agent.es de sécurité, montrons que c’est la solidarité populaire qui nous permet de faire face et sûrement pas le gouvernement ni les grandes entreprises qui recherchent le profit !

Nous vous proposons ensuite de les apporter aux soignant.es dans l’hôpital le plus proche de chez vous, dans des Ehpad, ou bien aux différents groupes d’entraide locaux, aux personnes les plus précaires, dans les entreprises, petites ou grandes, dont les salarié.e.s sont démuni.e.s de matériel de protection, chez les petit.e.s commerçant.e.s de quartier, etc !

Puis envoyez-nous vos vidéos, images et récits afin que nous puissions les exposer médiatiquement pour faire entendre ces messages haut et fort à qui de droit !

La parole se libère, les actes aussi !

#BaslesMasques !
#MasquesGratuits
#OnNoublieraPas

Print Friendly, PDF & Email