Météo

Météo gapençaise du 26 et 27 avril 2020

Nous sommes dans la 17ème semaine de l’année et le jour arrive à 06h31 et s’en va à 20h34.

le 26 est, selon le calendrier républicain, le jour du muguet et le 27 celui du champignon.

Pas de bol, cette année, la vente libre du muguet est interdite comme beaucoup d’autres choses libres. Aller aux champignons?… Est-ce un produit de première nécessité? Mais au cas où, sachez qu’en cette saison on trouve encore des morilles et surtout des mousserons de la Saint-Georges.

Tricholome ou mousseron de la Saint-Georges. (Ressources web)

Ce serait le 26 avril 1564 que serait né William Shakespeare… Certains biographes disent que c’est le 23. Nous avons décidé de prendre parti pour le 26 et nous affirmons courageusement que c’est donc peut-être ce jour là qu’est né l’auteur d’Hamlet, du Roi Lear etc…

Jean-Louis Trintignant dans le rôle d’Hamlet au Théâtre de la musique en 1971

« Être ou ne pas être, telle est la question.

Y a-t-il plus de noblesse d’âme à subir la fronde et les flèches de la fortune outrageante, ou bien à s’armer contre une mer de douleurs et d’y faire front pour y mettre fin?

Mourir… dormir, rien de plus… et dire que, par ce sommeil, nous mettons fin aux maux du cœur et aux mille tortures naturelles qui sont le lot de la chair: c’est là un dénouement qu’on doit souhaiter avec ferveur.

Mourir… dormir; dormir, peut-être rêver.
Oui, voilà l’obstacle.

Car quels rêves peut-il nous venir dans ce sommeil de la mort, quand nous sommes débarrassés du tumulte de cette vie?

C’est cette réflexion-là qui donne à nos malheurs une si longue existence.

Qui, en effet, voudrait supporter les flagellations et les dédains du monde, l’injure de l’oppresseur, l’humiliation de la pauvreté, les angoisses de l’amour méprisé, les lenteurs de la loi, l’insolence du pouvoir, et les rebuffades que le mérite résigné reçoit d’hommes indignes, s’il pouvait en être quitte avec un simple poignard?

Qui voudrait porter ces fardeaux, grogner et suer sous une vie accablante, si la crainte de quelque chose après la mort, de cette région inexplorée, d’où nul voyageur ne revient, ne troublait la volonté, et ne nous faisait supporter les maux que nous avons par peur de nous lancer dans ceux que nous ne connaissons pas?

Ainsi, la conscience fait de nous tous des lâches; ainsi les couleurs natives de la résolution blêmissent sous les pâles reflets de la pensée; ainsi les entreprises importantes et de grande portée se détournent de leur cours, à cette idée, et perdent le nom d’action… » (Hamlet-Acte III-Scène 1ère)

Ah ! Sacré billy ! Toujours le mot pour rire !

Le 27 avril 1848 est le jour de promulgation de l’abolition de l’esclavage… La seconde en réalité mais qui sera définitive.

C’est sous l’impulsion du journaliste et écrivain Victor Schœlcher (et plus tard, député de la Martinique) que le décret sera signé sous le ministère de François Arago du gouvernement provisoire de la deuxième république.

Sous l’image d’Épinal, il y a quelques nuances a apporté à l’humanisme sacralisé du récit national de l’abolition et de rappeler que furent indemnisés les « maîtres » et que ce fut une longue bataille qui dura jusqu’en 1870 pour que cette abolition soit respectée… Mais c’est une autre histoire dans l’Histoire.

Ce dimanche, le temps sera à l’orage (ô désespoir) en milieu de journée. Les températures varieront de 9 à 18°. Malgré tout, il y aura de belles éclaircies le reste du temps.

Lundi, point de foudre, point de tonnerre mais de la pluie la plus grande partie de la journée. Les températures seront plus fraîches que la veille… De saison, dirons-nous, entre 8 et 15°.

Print Friendly, PDF & Email

Catégories :Météo