La chronique de Raoul

« Prends soin de toi »

La chronique de Raoul la jeune

source Pixabay ©Ractapopulous

On me dit souvent, ou je lis, encore plus qu’avant,  »prends soin de toi ». Mais ça veut dire quoi prendre soin de moi ? Je me suis toujours posée la question en fait, je n’ai jamais vraiment su ce qu’il fallait que je fasse de particulier pour prendre soin de moi. Faudrait-il que je fasse différemment du reste du temps, que je fasse quelque chose de plus ou de moins? Est-ce que la façon dont je vis déjà ne suffit pas, ne convient pas, ne convient plus ?

J’ai en même temps un peu cette impression que ça veut dire  »fais attention », mais à quoi ?

Concrètement il me semble que ça signifie qu’il faut que je change quelque chose, qu’il faut que je fasse quelque chose de plus, sans doute, dans mon quotidien.

Parfois,  »faire attention à moi », je crois que c’est manger plus sain, ne pas céder à mes envies, à la tentation, me bougez plus, avoir un rythme bien cadré… Et à d’autres moments je me dis au contraire que c’est m’offrir plus de libertés, plus de souplesse, de douceur. Concéder à mes envies régressives de nourritures réconfortantes, au rythme aléatoire et décalé de mes journées (en comparaison des horaires habituels et bienséants de nos vies en société), concéder à la flemme, accueillir ma paresse, ne pas trop me pousser, ne pas chercher à me forcer ni à m’interdire quoi que ce soit.

Entre les deux versions, contrôle ou lâcher prise, mon cœur balance et au final je ne sais pas. Je ne sais pas de quel côté se situe  »le prendre soin de soi »!

Et ça m’embête beaucoup parce qu’au final je ne sais pas quoi faire pour prendre soin de moi! Je ne le sais surtout pas plus que d’habitude puisque je balance déjà en permanence entre ces deux penchants-là sans qu’on m’y invite…

Alors j’entends déjà les voix qui diront, comme toujours, que le Graal à chercher se nourrit d’un savant équilibre, construit d’un fin dosage (instinctif peut-être ?) qui puise et mêle quelques gouttes de ces deux vases, si bien que leur synergie produit une formule magnifique (magique ?) et unique…

Oui mais combien de gouttes de contrôle ? Combien de gouttes de lâcher prise ? Lesquelles de l’un et lesquelles de l’autre ? Tout n’est pas bon à prendre, certains le diront bien…

Je me dis que peut-être si le message était plus clair et précis je le comprendrais mieux, il me serait plus simple à interpréter. J’aimerais peut-être qu’on me dise  »lave-toi les mains toutes les deux heures »,  »pense à manger une orange le matin »,  »bois un litre d’eau tous les jours »,  »sors faire une balade au moins une fois par jour »,  »arrête le café et le sucre »,  »couche-toi tôt »,  »ne mange pas trop de pâtes et de pain »… Ou alors au contraire  »fais-toi plaisir »,  »achète-toi un gros gâteau au chocolat, des fraises et de la chantilly »,  »repose-toi tu travailleras plus tard »,  »prends le rythme que tu veux, considère que tu es en vacances »… Je ne sais pas ! Mais je voudrais bien savoir justement ce qui se cache derrière cette recommandation abstraite, connaître les conseils des autres pour prendre soin de soi, ce qu’il faut mettre en place concrètement !

Oui oui je sais encore, ce qu’il est bon de faire serait propre à chacun,  »il n’y a que toi pour le déterminer, pour savoir, définir ce qui est bon pour toi, ce qui te fait du bien, ce qui te permet de prendre soin de toi »…

Mais non ! La vérité c’est que je cherche en vain, tous les jours depuis je ne sais combien d’années et que je ne sais toujours pas ce qu’il faut que je fasse pour prendre soin de moi ! Donc j’aimerais bien qu’on me le dise enfin, une fois pour toute, savoir sur quoi m’appuyer, ne plus entendre mille discours qui prônent chacun leur vérité, tous les conseils et leurs contraires, à en avoir l’esprit plus désorienté qu’une girouette soumise aux bourrasques imprévisibles d’un vent fou…

Et si ce n’est pas possible, alors qu’on arrête de m’exposer cette injonction nébuleuse sans formuler une quelconque interprétation, mais juste ce trop libre  »Prends soin de toi » !

Raoul la jeune

Print Friendly, PDF & Email

Catégories :La chronique de Raoul