covid-19 infos pratiques

Covid-19: La Préfecture dément les rumeurs…

La Saulce (ressource web)

Dans un point de situation du respect des mesures de confinement, la Préfecture des hautes-Alpes a fait un communiqué.

Rappelant les restrictions gouvernementales mises en place, les autorités locales annoncent près de 26 500 contrôles routiers depuis le début du confinement. Elles précisent:

« Ces opérations révèlent une circulation plus dense en semaine sur les axes routiers du département, en grande partie due à la reprise de l’activité économique, conformément aux assouplissements sectoriels décidés par le Gouvernement (?). La majorité des véhicules immatriculés hors département sont, après vérification systématique des certificats d’immatriculation, la propriété de résidents haut-alpins.« 

La Préfecture dément les rumeurs relayées dans les réseaux sociaux et les médias quant à un afflux excessif de population pendant les vacances :

« les services de l’État dans les Hautes-Alpes ne font pas le constat, sur le territoire départemental, d’un relâchement dans l’application des mesures de confinement mises en place dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus Covid-19. Si certains phénomènes d’afflux de personnes non résidentes sur le territoire haut-alpin ont pu être observés avant l’annonce gouvernementale du confinement, ils restent très marginaux et sont sans commune mesure avec ce qui peut être relayé dans les médias ou les réseaux sociaux. »

Outre que « Les médias » est une généralité qui devrait appeler à une certaine mesure… Pour notre part nous n’avons pas relayé ce type d’infos pour la bonne raison que confinés, nous n’en savons rien, la Préfecture indique « dans le contexte d’état d’urgence sanitaire, les déplacements dérogatoires restent une exception et une tolérance. » Cependant, une question prioritaire de constitutionnalité a été posée par trois avocats toulousains et elle a été déclarée recevable. Selon eux, les décrets sont trop imprécis et le confinement tel qu’il est sanctionné pourrait être illégal. A Bobigny et Poitiers les Cours de cassation ont également été saisies sur la même base qu’à Toulouse. Gilles Deleuze rappelait, en son temps, que le droit n’existe que par la jurisprudence. Affaire à suivre…

Leo Artaud

Communiqué de presse:

Print Friendly, PDF & Email

Catégories :covid-19 infos pratiques