Sport

Zabardast !

En cette nouvelle semaine de confinement où tout le monde commence à s’ennuyer, on va s’évader à la montagne histoire de… Cela nous fera le plus grand bien! Mais où? Allez-vous me dire! Eh bien à la montagne! Les Vosges? Non. Les Pyrénées? Non plus! Les Alpes alors ? Non plus! Où ça alors? Au Pakistan et plus précisément dans le Karakoram. Dans le Karaquoi? Dans le massif montagneux du Karakoram! C’est magnifique, vous allez imaginer!

La semaine dernière, la Cinémathèque de montagne de Gap mettait à disposition, sur leur site Facebook, le film Zabardast réalisé par Jérôme Tanon. Une équipe de 6 alpinistes et freeriders (skieurs de l’extrême) part dans le massif du Karakoram réaliser une boucle de 150 km avec comme objectif principal l’ascension de la Biacherahi Tower (5880m). A la tête de ce groupe Yannick Graziani qui a réalisé des performances exceptionnelles en Himalaya avec notamment l’ascension de la face sud de l’Annapurna. Il a 4 sommets de plus de 8000 mètres à son actif… Thomas Delfino, Léo Taillefer, Zack Mills, Hélias Millerioux, et Jérôme Tanon l’accompagnent. 

(© copyright Jérôme Tanon)

Tout commence avec 35 heures de bus et 4×4 sur une route d’enfer: la Karakoram Highway. Une route au début… qui par la suite se transforme en chemin de montagne avec des passages en bord de falaises très escarpés vraiment impressionnants. Au bout cette longue route, ils rejoignent les porteurs à Asskole (2900m) et vont les accompagner jusqu’à 4000m environ. Entre eux et les alpinistes, une vrai complicité s’installe ce qui donne une vraie dimension humaine à cette expédition. La suite se passe en ski de randonnée et une pulka à trainer pour chacun des membres. Ils essuient 4 jours de tempêtes avant de pouvoir commencer à skier quelques belles pentes et enfin pouvoir toucher leur but ultime la Biacherahi Tower!

La biacherahi Tower, quelle montagne magnifique ! Elle ressemble à un grand aileron de requin avec des pentes avoisinant les 70 degrés. Ils vont la grimper et puis la descendre à ski. Le jour ou ils tentent l’ascension les conditions de neige sont très mauvaises, le risque d’avalanches est fort. L’instigateur de cette ascension, Thomas Delfino renonce. Ils seront finalement 5 à tenter cette ascension. Yannick Graziani gère cette ascension de main de maître; il a un sang froid à toute épreuve. Au moment de la descente quelques petits instants de tension se font sentir mais tout s’envole quand ils se jettent dans la pente. Mais que faut-il retenir de cette ascension? Cette descente ou bien la sagesse de Thomas qui a su dire non à cette folie?

Bierrachi tower-5880 mètres

Quelques jours après avoir passé le col Skam la (5600m), Thomas se lâche dans la dernière pente de ce voyage, en skiant l’Aiguille de Ghur (5130m). Sa patience fini enfin par payer, une bien belle leçon de vie. Tout le monde est euphorique et Thomas a retrouvé le sourire, il peut rentrer chez lui l’esprit libéré!

Un magnifique documentaire que nous a proposé La Cinémathèque de Montagne de Gap, une belle histoire d’amitié et de vie. De quoi nous faire du bien en ces temps troubles.

Julien Royer   

www.cimalpes.fr

Print Friendly, PDF & Email

Catégories :Sport