Vie associative

Mobilité, petite enfance, familles… Des assos se mobilisent pour les municipales

La démocratie participative, il y a ceux qui la promette et ceux qui la font vivre.

Image: ressource web

Plusieurs associations interpellent les candidats et proposent des débats publics autour de leur champ d’activités.

C’est le cas, notamment, d’un collectif associatif dédié à l’accueil de la petite enfance dont Le Café des familles, Ram Euréka, Grandir ici, et les crèches associatives : « Les petites canailles« , « Bulles d’enfants« , « Les petits lutins » qui organisent un débat citoyen le vendredi 6 mars à la salle Dumart (Avenue du Cdt Dumont) à 20h00 et sera animé par M Armando, présidente et administratrice de l’UDAF 05.

Mobil’idées proposait un débat public avec les candidats annulé faute « de réponses de tous les candidats. »

L’association précise dans son communiqué:

La veille du débat « Ambition pour Gap » avait répondu à nos demandes et
signalé sa volonté de participer au débat. « Gap autrement » avait envoyé ses
propositions et signalé qu’elle participerait au débat, si et seulement si la
troisième liste serait présente. Ce lundi soir n’ayant pas de réponses de la
part de la liste « Ensemble pour Gap » nous sommes contraints d’annuler cette
réunion publique.

Contactés par notre rédaction, Ambitions pour Gap et Gap autrement réagissent:

Ambitions pour Gap:

« Pour ce qui concerne « Ambitions pour Gap », c’est exact. Par ailleurs, nous étions prêts ! Nous avons élaboré ce travail de préparation (complémentaire à notre programme) en appliquant nos principes de gouvernance collective. Pour info, 15 membres d’Ambitions pour Gap, sollicités « au pied levé » avait ainsi directement contribué à l’exercice.« 

Gap Autrement:

« Nous regrettons que le débat prévu sur les Mobilités soit annulé en l’absence de réponse de Roger Didier. Pour sa part Marie-José Allemand était prête à débattre avec les représentants des deux listes concurrentes. Après avoir usé de sa fonction de maire pour faire campagne au cours de ces derniers mois, Roger Didier refuse de confronter son bilan et ses projets à ceux de ses concurrents… au moment où s’ouvre la campagne électorale! Il démontre ainsi son mépris pour le débat contradictoire indispensable pour éclairer les électeurs dans leur choix. « 

NDLR: Ensemble pour Gap n’a pas répondu à nos demandes à l’heure où nous publions. mais selon nos confrères d’Alpes-1: »le maire de Gap, Roger Didier, indique qu’il n’a pas souhaité prendre part au débat car selon lui,  l’association organisatrice ne présentait pas les garanties d’indépendances nécessaires, étant donné que son ancien co-président figure sur l’une des listes en présence » 

Print Friendly, PDF & Email

Catégories :Vie associative

1 réponse »