Politique

Élections municipales et communautaires 2020-GAP

Le 27 février dernier, trois listes se sont déclarées en Préfecture pour le prochain scrutin électoral qui doit choisir la nouvelle majorité municipale mais également le renouvellement des membres de la communauté d’agglomération: Ambitions pour Gap, Gap autrement et Ensemble pour Gap

Ville de plus de 40 000 habitants (40876 en 2017)à Gap, chaque liste doit proposer 43 noms. Il existe des règles strictes en matière d’éligibilité: par exemple, est inéligible un maire qui n’a pas déposé la déclaration de sa situation patrimoniale ou bien Les agents salariés communaux ne peuvent être élus au conseil municipal de la commune qui les emploie.

Rappel des règles pour l’agglo:


Règle n°1 – effectif de la liste : La liste des candidats aux sièges de conseiller communautaire comporte un nombre de candidats égal au nombre de sièges à pourvoir, augmenté d’un candidat supplémentaire si ce nombre est inférieur à cinq et de deux à partir de cinq sièges.


Règle n° 2 – ordre de la liste : Les candidats aux sièges de conseiller communautaire figurent dans l’ordre de présentation dans lequel ils apparaissent sur la liste des candidats au conseil municipal ;


Règle n° 3 – parité : La liste des candidats aux sièges de conseiller communautaire est composée alternativement de candidats de chaque sexe


Règle n° 4
– tête de la liste : Tous les candidats présentés dans le premier quart de la liste des candidats aux sièges de conseiller communautaire doivent figurer, de la même manière et dans le même ordre, en tête de la liste des candidats au conseil municipal


Règle n° 5 – lien avec les candidats éligibles au conseil municipal : Tous les candidats aux sièges de conseiller communautaire doivent figurer au sein des trois premiers cinquièmes de la liste des candidats au conseil municipal.

Qui peut financer la campagne électorale ?

Dans les recettes sont distingués les financements par des personnes physiques et les financements par des personnes morales :

Une même personne physique ne peut pas, lors d’une même élection, financer la campagne d’un ou de plusieurs candidats pour une somme totale dépassant 4 600 euros.

L’article 26 de la loi du 15 septembre 2017 pour la confiance dans la vie politique(nouvelle fenêtre) modifie l’article L 52-8 du Code électoral et dispose que seules les personnes physiques de nationalité française ou résidant en France peuvent désormais verser un don à un candidat.

Les dons en espèces ne peuvent pas excéder 150 euros et le montant global des dons en espèces faits à un candidat ne peut pas être supérieur à 20% du montant des dépenses autorisées (si ce montant est égal ou supérieur à 15 000 euros).

Les seules personnes morales admises à participer au financement de la campagne électorale d’un candidat sont les partis ou groupements politiques. 

Aucune contribution ne peut provenir d’autres personnes morales de droit privé (entreprise, association, etc.) ou de droit public (établissement public, collectivité territoriale, etc.).

Les trois listes à Gap:

Ambitions pour Gap

Tête de liste: Charlotte Kuentz.

Les membres de la liste (dans l’ordre de présentation qui nous est donné)

Christophe Pierrel, Isabelle David, Thierry Reslinger, Delphine Defrade, Eric Garcin, Pimprenelle Butzbach, Nicolas Geiger, Pauline Fraboulet, Sylvain Roux, Esther Gonon, Jérôme Garnier, Savine Junot, Patrick Millet, Karine Leclavier, Jean-Michel Lang, Lisa Pradeilhe, Jean-Jacques Rostan, Bernadette Tuscher, Gilles Robert, Margaux Avenel, Eric Bestagno, Hélène Dautais Legac, Jérôme Vieuxtemps, Emilie Ferrand, Claude Denais, Magalie Prunet, Patrick Marsauche, Marie Dusserre, Nicolas Cottin, Karine Maccio, Jétémie Fougeirol, Anne Gombert, Daniel Rucinski, Nadège Pournain, Jacques Hébert, Marie Rode, Etienne Debraux, Sonia Walser, Bernard derbez, Hélène Mimenza, Dominique Meyer et Annie Tanc.

Lors de la présentation de la liste, le 28 février à la salle du Centre social de Beauregard, Ambitions pour Gap a mis particulièrement l’accent sur 4 volets prioritaires: la transition écologique, la démocratie participative, la cohésion sociale et la mobilité.

Photos Julien ROYER (droits réservés)

Résolument tournés vers l’avenir de la ville et son agglomération, les membres de la liste ont, tour à tour, pris la parole afin de montrer leur volonté de gouvernance collective « autour d’un projet et non d’un homme ou une femme« . La sécurité est également abordée dans le programme et, en particulier: la sécurité routière, la lutte contre le trafic de drogue, la lutte contre les cambriolages, la lutte contre les violences faites aux femmes, contre toutes les formes de discrimination… Le budget actuellement alloué, par le maire en place, sur le matériel technologique devrait être réaffecté vers plus de présences humaines, notamment dans la police municipale. Le sport et la culture sont ne sont pas oubliés avec la mise en place d’une carte d’accès qui devrait permettre aux plus modestes de pratiquer des activités plus aisément qu’aujourd’hui.

La liste se veut citoyenne et son financement est indépendant des partis (dons et prêts personnels principalement).

L’avis de la rédaction: En regard de son projet, sa constitution, son fonctionnement et ses membres, Ambitions pour Gap est une liste positionnée à gauche de l’échiquier politique sur une ligne écologiste et sociale-démocrate.

La question de la rédaction: Que pensez-vous du recours au 49-3 par le gouvernement sur la réforme des retraites? la liste a répondu: « La façon dont nous envisageons la gouvernance de la ville, en associant les citoyens et tous les acteurs en amont de la décision, démontre qu’il est possible de faire différemment de la politique. Le 49.3 est une arme institutionnelle qui n’est pas compatible avec cette vision de la politique « 

Gap autrement

Tête de liste: Marie-José Allemand

Les membres de la liste (dans l’ordre de présentation qui nous est donné)

Michel Billaud, Vanessa Picard, Elie Cordier, Marièle Scheaffer, Sylvain Brunet, Madeleine Fauchatre, Pierre-Yves Lombard, Josiane Daurelle, Sebastien Gimbert, Karine Ghigonetto, Bernard Liothin, Joëlle Millaire, Jean-Pierre Rougny, Léna Laffond, Thierry Labat, Chantal Pierre-Leclère, Adrien Jaussaud, Aurélie Allemand, Patrick Prost, Marie-France Lagier, Joris Faribault, Stéphanie Liotard, Jean-Louis Sylvestre, Laurence Mathieu, Valentin Glèze, Ismahène Soltani, Maurice Para, Elodie Auberger, Jean Arce-Menso, Brigitte Llopis, Gilles Caro, Marie-Pierre Escalle, Jean-Didier Girard, Ambre Rappet, Stéphane Vial-Jaime, Elisabeth Fabrega, Alain Giacomello, Nicole Castellas, Pierre escolle, Agnès Eynac, Claude feutrier, Danielle Lange-Mallet.

Lors de la présentation de la liste, le 29 février, rue Pérolière (local de la permanence), Gap autrement a mis particulièrement l’accent sur 4 volets prioritaires: la transition écologique, la démocratie communale, la cohésion sociale et la mobilité.

Présentation de la liste à la permanence rue Pérolière le 29/02/2020
(Photo Leo Artaud-droits réservés)

La municipalisation de l’eau au terme de la concession à Véolia (2022) ainsi qu’un bus « service public » font partie des engagements forts. Sur la mobilité, Gap autrement veut renforcer l’offre existante en augmentant la flotte de transports en commun. La liste met en avant la jeunesse de son équipe (8 candidats en places éligibles de moins de 30 ans). Le logement fait également partie des priorités affichées tant sur la rénovation du bâti que la densification pour « rompre avec la ville dévoreuse d’espace« . La culture et le sport ne sont oubliés avec la transformation, notamment, du Carré de l’imprimerie en pôle culturel et des moyens supplémentaires donnés aux écoles. Sur la sécurité, l’accent est mis contre les violences faites aux femmes et une politique de prévention et de médiation volontariste.

La liste se veut citoyenne et affirme, contrairement à ce que nous écrivions, que la financement est indépendant du PS et que la tête de liste a fait un emprunt bancaire. (ndlr: La liste affirme avoir fait un recours verbal à la Préfecture pour ne plus être identifié Parti socialiste)

L’avis de la rédaction: En regard de son projet, sa constitution, son fonctionnement et ses membres, Gap autrement se situe au centre-gauche de l’échiquier politique sur une ligne écologiste, socialiste et démocratiquement traditionnelle.

La question de la rédaction: Que pensez-vous du recours au 49-3 par le gouvernement sur la réforme des retraites? la liste a répondu: « la question relative au 49-3 ne concerne pas l’article que vous préparez sur la présentation de notre liste. En conséquence, nous ne répondrons pas dans ce contexte. » (ndlr: Ce à quoi nous avons répondu que nous étions seuls juges de ce qui concerne nos articles)

Ensemble pour Gap:

Tête de liste: Roger Didier

Les membres de la liste :

Maryvonne Grenier, Olivier Pauchon, Rolande Lesbros, Jérôme Mazet, Pascale Rougon, Jean-Louis Brochier, Catherine Asso, Cédryc Auguste, Solène Forest, Daniel Galland, Zoubida Eyraud-Yaagoub, Jean-Pierre Martin, Martine Bouchardy, Vincenzino Medili, Françoise Dusserre, Claude Boutron, Ginette Mostachi, Pierre Philippe, Chantal Rapin, Joël Reynier, Françoise Bernerd, Richard Gaziguian, Melissa Foulque, Gil Sylvestri, Chiara Genty, Alexandre Mougin, Evelyne Colonna, Fabien Valéro, Sabrina Cal, Bruno Patron, Elodie Brutinel Lardier, Eric Montoya, Isabelle Cambos, Alain Blanc, Christiane Bar, Olivier Buteux, Emilie Hahn, Georges Munoz, Céline Gérard, Jean-Pierre Théron, Maryse Blando, Roman Abrate.

Le programme de la liste Ensemble pour Gap revient sur les travaux qui ont été réalisés durant le dernier mandat. Le candidat Roger Didier apparaît seul dans son bulletin « bilan ». On y apprend en page 21 que la page Facebook de la ville à 15704 fans (la ville compte 28 000 électeurs). Dans ses priorités, le maire sortant met l’accent sur la sécurité et l’emploi.

L’avis de la rédaction: On ne peut que se fier à la politique menée depuis deux mandats dans la mesure où il n’y a pas, à l’heure où nous publions, de programme particulier si ce n’est une promesse de continuité. Selon sa constitution, ses membres et son fonctionnement c’est une liste qui se place à droite de l’échiquier dans une ligne conservatrice.

La question de la rédaction: Que pensez-vous du recours au 49-3 par le gouvernement sur la réforme des retraites? , la liste n’a pas répondu… N’a répondu a aucune de nos demandes.

Print Friendly, PDF & Email

Catégories :Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.