Politique

Elections municipales 2020

« Sensibilités de gauche: Unissez-vous! »

La Fédération du PCF 05 n’en démord pas: Sans union des différentes sensibilités de gauche dès le premier tour, aucune alternative sociale et écologiste à l’actuelle majorité n’en sortira gagnante. Dénonçant les guerres d’égos entre Marie-Jo Allemand et Christophe Pierrel, Le co-secrétaire fédéral du PCF, Bernard Mascarelli, rappelle « la responsabilité de la gauche face à la politique antisociale du gouvernement » et également de l’équipe en place à Gap.

« Ne pas rester devant ce spectacle désastreux sans réagir« 

Sans croire au grand soir des petits matins de gueule de bois et refusant la fatalité de la chute finale le cul assis sur les sièges de l’opposition, les communistes font un troisième appel à la raison pour trouver un terrain d’entente entre les parties prenantes. Même si, comme le précise Antoine Guardabascio, les candidats en lice ne sont pas les plus à gauche mais il faut savoir composer pour essayer d’apporter un peu aux plus fragiles et « c’est le devoir des communistes » déclare Bernard Mascarelli. Il n’y aura pas non plus de prime au plus offrant certifie t-il: s’il y a deux listes, « le PCF n’en soutiendra aucune… » Ou les deux (?). A la question « est-il d’actualité que la gauche sociale fasse sa propre liste? », le parti ne ferme pas l’option mais précise que c’est peu probable puisque les partenaires de la FI et d’Ensemble font l’impasse sur ce scrutin. De plus, dénonçant la division, ils ne souhaitent pas en rajouter.

Plus généralement, la Fédération des Hautes-Alpes dénonce le jeu à la mode des « sans étiquettes » de ceux qui allaient « la rose au poing pour se faire élire » il n’y a pas si longtemps. Jeu de dupe, s’il en est, puisque Madame Allemand et Monsieur Pierrel figuraient encore sur la même liste financée par le Parti Sauc… pardon! Socialiste avant l’été dernier. Le retrait du monsieur a fait partir la dame, retrait lui-même douteux avec un arrière goût de manœuvre politicarde bien traditionnelle.

Voilà où en sont les choses: il y a Ambition pour Gap conduite par Charlotte Kuentz (ex soutien de Jean-Claude Eyraud) et (télé) guidée par Christophe Pierrel (ex directeur adjoint de cabinet de François Hollande mais qui l’a quitté quand le navire a chaviré et actuel cadre chez Vinci… Une petite boîte dont Black-rock est actionnaire) et Gap autrement conduite par Marie-José Allemand (récente ex Fédérale du PS et directrice de campagne de l’ex-députée) sous le haut patronage de Karine Berger (ex-députée et futur caillou dans la chaussure politicienne de Pierrel). Et tout ce petit monde se présente sous la « sans-étiquette « citoyenne, verte écarlate et démocratique en veux-tu, en voilà. Cependant, en terme de manœuvre et de couleuvres a avaler, la droite s’en sort aussi bien, même pire. Le maire sortant, en période d’échec après le plantage du plan d’eau et de la navette autonome, les retards pris sur la rocade etc… joue avec les nerfs de sa majorité mais aussi avec la population en se déclarant pas franchement*. Dans ce contexte, L’appel à la raison de la vieille et sage (?) maison communiste gapençaise se pose là et en impose aux turbulents socio-démocrates qui se chamaillent pour des… Pour pas grand chose et « bien loin de l’intérêt général »

La gauche de combat à la lutte:

La France insoumise, Ensemble, le PCF et le NPA 05 sont, quant à eux, engagés dans le mouvement social contre la réforme des retraites et les politiques antisociales et insuffisamment écologiques menés par LREM. Le journal l’Humanité a publié une pétition demandant un référendum sur la question des retraites qui connait un vif succès. Et EELV ?… ça dépend des jours et des vents dominants.

*Roger Didier s’est déclaré, depuis la publication de l’article, candidat pour la mairie.

Print Friendly, PDF & Email

Catégories :Politique

1 réponse »

  1. c’est un appel quivaut au niveau national, la gauche n’a été svt gagnante, sauf temps d’hégémonie PS qui n’est plus, qu’en étant unir, les socialistes ou ex doivent prendre en compte le rejet de forme sociale démocrates de moins en moins sociale, et faire que leur vin retrouve un peu de goût, que les listes communes soient des panachées des diverses sensibilités en fonction des importances numériques locales me semblent une forme démocratique adaptée à notre systéme, qui, lui ne l’est plus. en attendant des changements plus profonds à ce niveau, que l’intérêt public prenne le pas sur des égos qui deviennent quasi masturbatoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.